Le Tai-Chi dans la fibromyalgie.

Des études ont suggéré un rôle potentiellement favorable du Tai-Chi dans la fibromyalgie. Cette étude conduite en simple aveugle a comparé 2 groupes de patients fibromyalgiques : un groupe traité par le Tai-Chi classique et un groupe contrôle traité par des séances combinant éducation et exercices de stretching. Les séances duraient 60 minutes deux fois par semaine pendant 12 semaines pour chacun des groupes. Le critère de jugement principal était l’amélioration du score FIQ à 12 semaines. Les critères secondaires évaluaient des scores globaux de santé mentale et physique.

Sur les 66 patients randomisés, les 33 inclus dans le groupe Tai-Chi avaient une amélioration importante du FIQ et des scores de qualité de vie. Les améliorations du FIQ allaient respectivement de 62.9±15.5 à 35.1±18.8 dans le groupe Tai-Chi, versus 68.0±11 à 58.6±17.6 dans le groupe contrôle (-18 points, p<0.001). Une amélioration significative a été observée dans tous les autres scores de qualité de vie (voir la figure). L’amélioration était maintenue à 24 semaines.

Les auteurs concluent que le Tai-Chi est un traitement utile de la fibromyalgie et que ces résultats méritent la réalisation d’études au long cours sur des populations plus larges.

 

Wang C. et al. N Engl J Med 2010;363:743­54