Du bon usage des AINS

Pr.Achemlal

Service de rhumatologie, hôpital militaire d’instruction Med V-Rabat

 

 

1- La prise d’AINS au milieu des repas protège l’estomac ?

Non, elle retarde l’absorption mais la biodisponibilité reste la même.

2- Le fait d’augmenter la dose d’AINS, va augmenter l’efficacité ?

Les doses recommandées doivent être respectées, pour certaines pathologies aigues une double dose peut être prescrite pour une durée de 48 heures, avec retour à la dose usuelle. Au delà le risque de toxicité augmente.

3-l’hypertension artérielle (HTA) et AINS quel est le risque ?

Il existe une différence entre les différentes familles d’AINS pour l’effet hypertenseur.

AINS entraine une augmentation de l’ordre de 3mmhg en cas d’HTA.

AINS inhibent l’action des traitements anti HTA sauf pour les inhibiteurs calciques.

4-L’association Aspirine et AINS est elle sans danger ?

Les AINS classiques inhibent l’action de l’aspirine, il en résulte une perte de l’effet antiagrégant avec un risque de thrombose et d’ischémie et ceci quelque soit l’horaire de la prise.

Les AINS de la famille des anticoxII. peuvent être associés à l’aspirine.

5- AINS est il contre indiqué chez le sujet âgé≥ 65ans ?

Non mais nécessite des précautions :

Une bonne hydratation, une protection gastrique, la prise doit être limitée dans le temps, favoriser les AINS à demi vie courte, et une surveillance du patient.

 

 

6-le diabétique peut il prendre des AINS ?

Oui mais il existe un risque d’atteinte de la fonction rénale, a fortiori si une néphropathie diabétique existe. Un risque d’hypoglycémie peut se voir par l’interaction de l’AINS avec les antidiabétiques oraux et l’insuline.

7- chez la femme jeune les AINS sont ils sans danger ?

AINS diminue les prostaglandines utérines, d’où une perte de l’efficacité du stérilet avec risque de grossesse. Les AINS sont tératogènes ils sont contre indiqués à partir du 6ème mois et doivent être évités au premier trimestre.

8- AINS est-il sans danger chez l’enfant ?

Il existe 5 molécules qui ont l’AMM chez l’enfant (Ibuprofène, Acide Niflumique, Diclofenac, Acide Tiaprofinique, Naproxène).

La posologie est calculée en fonction de l’âge et du poids de l’enfant.

9-le risque hémorragique est il majoré par certaines associations médicamenteuses aux AINS ?

Oui les associations à éviter : AINS- Aspirine ; AINS- corticoïdes ;

AINS-antivitamines K ; AINS -  ISRS (antidépresseurs inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine).

10- l’AINS idéal existe-t-il ?

On ne peut pas prédire de l’efficacité d’un AINS, la réponse au traitement est une question de susceptibilité individuelle. Néanmoins  les critères de l’AINS doit être efficace, bien toléré, adapté au terrain du patient, n’interfère pas avec les médicaments déjà prescrits  et enfin son cout doit être raisonnable.